• Hétéronormativité

    Woh, putain. T'imagines pas à quel point tu m'as blessée. T'essayes de paraître tolérante, mais au fond t'en fais trop. T'es comme les autres. Une personne dans la norme qui s'imagine changer les choses.

    Tu nages dans l'hétéronormativité. Moi, je m'y noie. Tu confonds, tu te crois ouverte, mais tu te bases sur des clichés pour appuyer tes propos qui sont typiques d'une hétérosexuelle qui ne comprend pas le quotidien d'une personne queer. En minorité.

     
    C'est blessant. Toi, tu n'as pas à te conformer ou à faire semblant pour vivre dans une société qui t'accueille avec un bras d'honneur dissimulé derrière un faux sourire.

    Tes propos sont dangereux. Et quoi ?! C'est si surprenant qu'il puisse y avoir une personne non-hétéro dans la classe ?! C'est si cool ?! En quoi on serait différent ?! Personne n'est défini par son genre ou sa sexualité. T'sais, on peut être transgenre, asexuel et être intéressant pour autre chose, avoir une personnalité qui n'a aucun rapport avec sa sexualité !

    J'me sens mal. Comme si je n'étais pas normale, différente. Parce que je ne suis pas hétéro. Tu trouves ça banal ? Pas moi.

    Je ne me suis jamais définie par ma sexualité. Certes, j'ai eu envie de la hurler au monde entier pour enfin laisser libre court à la souffrance que j'endure de vous entendre dire de telles conneries à propos des personnes qui ne sont pas hétérosexuelles. Mais je n'ai jamais eu l'impression que ma sexualité formatait ma façon d'être.

    Rêver d'avoir un meilleur ami gay, c'est stupide. Je peux t'apprendre un truc, les gays sont pas tous efféminés, fan de mode et possesseurs d'un rire et d'une voix suraiguë. Ça, c'est cliché. Et si tu dis ça à un homosexuel, tu peux être sûre qu'il te collera son poing dans la gueule. Personne n'est défini par sa sexualité. Personne.

    Mon meilleur ami est gay. Et ça fait pas de lui une personne différente. Il est juste gay. Il garde la même mentalité, les mêmes blagues pourries, le même tact inexistant… Et je l'adore comme ça !

    Aimer les gens parce qu'ils sont gays, c'est très con aussi. T'sais, on aime une personne pour ses goûts, sa façon d'être. Pas parce qu'il est gay. Tes propos sont dégradants et humiliants. Tu nous définis par notre sexualité. Comme si on était différents des autres. Un con reste un con, t'sais. Et peu importe s'il est gay.

    Tu ne comprends pas à quel point ça fait mal de vivre dans une société où tu dois te conformer ou te cacher pour trouver un semblant de place. T'as beau croire nous aider, tu nous ranges dans des cases et nous obliges à nous sentir différents. L'hétéronormativité dans laquelle tu baignes m'agresse. Vraiment.

    Pour toi, j'ai l'impression de ne pas être normale. Je suis juste moi, pourtant. La même personne que tu croyais connaître. Tu vas me voir autrement si je te dis que je suis pansexuelle, pas vrai ? Après tout, c'est tellement classe d'être amie avec des « homosexuels ». Eh, ouvre les yeux !

    J'vais te dire une phrase que je dis souvent. Parce que, putain, elle a entièrement sa place dans ce contexte.

    « Avant de parler et de juger quelque chose, vérifiez que vous connaissez le sujet. Vous aurez l'air moins con. »

    Arrête de m'opprimer par tes propos qui sont beaucoup trop déplacés. Un homosexuel est un humain comme les autres, et n'a pas besoin de pitié ou d'être sauvé par des hétérosexuels alors qu'il sait se battre et n'a même pas besoin d'être sauvé.

    Question de fierté.

    Nous ne sommes pas plus faibles que vous. Nous sommes opprimés. Et tu contribues à cette discrimination qui ne cesse de faire reculer l'humanité.

    Nous sommes normaux. Je suis normale. C'est à se demander si ce n'est pas toi et ta condescendance qui sont anormales.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :