• Ma tendre

    -Eve…
    -Mmh… ?
    -Eve…
    -Qu'est-ce qu'il y a ?
    -J'ai froid…
    -Tu veux un câlin, avoue.
    -Eve…


    Et elle se blottit dans tes bras, tandis que tu la serres contre toi. Ses mains fines se placent sur ta nuque, et elle pose sa tête sur ta poitrine. Et vous restez là, toutes deux priant pour que cet instant ne meure jamais. Le silence vous domine, et seule sa respiration tranquille le coupe. Toi, tu es en apnée. Tu ne respires plus, te contentant de la serrer de toutes tes forces, craignant qu'elle ne fuie ou s'écarte de toi. Tes doigts caressent son dos à travers son tee-shirt débraillé, et son souffle s'échoue sur ta gorge, te faisant frissonner. Elle aussi frissonne, en sentant tes doigts contre sa peau. Elle a toujours été sensible à tes caresses. D'aussi longtemps que tu la connais.

    Elle remue un peu contre toi, et tu la serres plus fort, histoire d'être sûre qu'elle ne s’échappera pas de ton étreinte. Une de tes mains remonte jusqu'à ses cheveux et les caresse, la faisant frissonner de nouveau. Tu laisses tes doigts glisser entre ses mèches brunes, et tu en profites pour humer son odeur délicate de framboise et de citron. Elle vient tout juste de sortir de la douche, et tu sens ses cheveux humides contre ta main. Tu la trouves belle. Ton regard parcourt la jeune fille lovée dans tes bras, sa peau, ses yeux clos, ses bras fins, son décolleté, ses grains de beauté, ses cheveux, tout son être.

    -Bordel, Blanche…
    -Eve ?

    Elle relève son visage vers toi, et tu en profites pour la contempler avant qu'elle ne détourne le regard, gênée. Ses yeux si particuliers se posent sur toi, et tu souris, attendrie par son air d'enfant endormie et égarée. Elle papillonne des paupières, avant d'entrouvrir les lèvres, inconsciente du charme qu'elle exerce sur toi.

    -Qu'est-ce qu'il y a ?
    -Tu as des yeux magnifiques.
    -Tu racontes n'importe quoi.

    Elle sourit, amusée, et tu t'empresses d'observer ses lèvres fines s'étirer en un léger sourire. Tu t'emplis de chaque détail, chaque chose qui fait d'elle une personne unique, tu t'abreuves de tout ce que tu aimes chez elle, comme si tu craignais qu'elle disparaisse de ton esprit.

    -Bien sûr que non. J'adore tes yeux. Ils sont… Exceptionnels.
    -Bizarres, oui.
    -Magnifiques.
    -Eve…
    -Extraordinaires.
    -Eve…
    -Tellement peu communs !
    -Eve…
    -Mais regarde toi, et ose me dire que tes yeux ne sont pas stupéfiants ! Un œil marron foncé et l'autre très clair, presque orange, un regard à couper le souffle… j'adore tes yeux, mon cœur. Je les adore. Je tuerai pour que ton regard se pose sur moi à chaque instant…
    -Tu ne vas tuer personne.
    -Ah oui ?

    Elle hoche la tête, avec une assurance tranquille, sûre d'elle. Elle se pelotonne d'avantage contre toi, et relève la tête, avant de laisser échapper un murmure.

    -Oui. Parce que tu m'aimes, et que tu veux me rendre heureuse. Et je serais très triste si tu tuais quelqu'un à cause de moi et de mes yeux anormaux...
    -Tes yeux anormaux sont magnifiques, Blanche.

    Elle s'écarte de toi avant que tu ne puisses la retenir, et se jette à plat ventre sur le lit, les bras en croix. Son visage est camouflé par les couvertures, et son dos se soulève doucement, au rythme de sa respiration. Tu éclates de rire, avant de t'exclamer :

    -Eh ! On avait pas fini le câlin !
    -Chut. Je dors.
    -Blanche !
    -Shh…
    -Blanche…

    Et tu poses ta main sur le creux de son dos, avant de la ramener contre toi. Elle laisse échapper un soupir, avant de pousser un léger gémissement lorsque tu l'enserres de tes bras, l'enfermant dans ta prison d'amour. Tu souris, avant de déposer un chaste baiser sur son front.

    Et elle frissonne de nouveau, totalement sous ton emprise. Tu la berces tranquillement, savourant l'instant. Et au fond de toi, tu aimerais qu'il ne cesse jamais. Elle entrouvre les lèvres, et tu te retiens de les caresser des tiennes de nouveau. Tu écoutes ses battements de cœur qui s'apaisent peu à peu.

    -Eve…
    -Mmh… ?
    -Eve…
    -Qu'est ce qu'il y a ?
    -J't'aime…
    -Moi aussi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :