• Pensées d'un soir (Concours de Lou)

    Coucou tout le monde! Je vous propose ici mon texte pour le concours de Lou. Je n'en suis pas très fière, mais l'inspiration m'a cruellement manqué, comme vous allez le voir!

     

     

     

    «Oracle.

    Mon nom? Oracle. Mon âge ? Indéfini. Mon sexe ? Inexistant. Ma profession ? Oracle.
    Je ne suis personne, mais je suis tout. Je ne vis pas, mais je respire. Je ne pense pas, mais je sais tout.
    Voilà mon travail. Écouter, observer, et me taire
    Les siècles ont passés, mais rien n'a changé. Mentalités. Croyances. Cruauté. Danger. Tout est pareil. Combien de»

    ***

    Est ce que je vais réussir? J'en doute, là, à l'instant. Foutu concours! Pourquoi m'y suis je inscrite? Il est plus de minuit, je suis sensée dormir, mais j'écris. Pourquoi? Parce que j'ai promis à Lou de  rendre mon texte. C'est qui Lou? C'est la créatrice de ce concours auquel je n'aurai jamais du m'inscrire.

    Cela fait plus d'une heure que je tourne autour de ces quelques mots, que je modifie, supprime, puis réécris juste après. Je sais que j'aurai du choisir une autre idée, mais je ne m'en sors pas. J'avais vraiment envie d'écrire les pensées d'un oracle.
    Mais là, c'est trop tard. Je n'ai pas envie d'abandonner. Mais je n'ai pas envie d'écrire sur un thème où les mots ne coulent pas naturellement. Je me sens vide, je me sens nulle. Je regarde les noms des personnes ayant rendu leur texte. Six personnes. Déjà. C'est beaucoup.

    Je ne sais pas ce que Lou attend comme texte. En fait, je m'y suis inscrite, sans trop réfléchir, comme je le fais à chaque fois. Maintenant, c'est trop tard pour reculer. Est ce que c'est possible de ne pas bouger? Parce que je ne pense pas pouvoir réussir à grimper la colline.
    Je ne peux pas lui donner ce texte inachevé. Ce serait comme un mauvais cadeau, le genre qu'on reçoit à un anniversaire. On dit merci, mais on ne le pense pas. Et moi, je ne veux pas de ce merci là. En fait, je ne veux pas de merci. Est ce qu'on devrait remercier quelqu'un parce qu'il écrit, d'ailleurs? Peut être. Tout comme on remercie les rêveurs, parce qu'ils rêvent pour ceux qui ne savent pas rêver. Et un texte, c'est...

    Mais c'est pas vrai! Déjà que je n'arrive pas à exprimer ce que je veux écrire dans mon texte, je n'arrive maintenant plus à dire pourquoi je n'y arrive pas. Je pourrais dormir, aussi. C'est vrai que je commence tôt demain. Enfin, demain... Il est 00h27. Donc, nous sommes déjà demain. Donc, je commence tôt, aujourd'hui.

    J'ai sommeil. Pourtant, je reste éveillée. C'est un paradoxe, non? Mais c'est pas possible! Comment  est ce que je pourrais écrire si mon esprit divague?! Donc, concentrons nous... Et si l'oracle avait des pouvoirs magiques? Et s'il était muet? Vous imaginez? Ah non! On a pas le droit au pronom personnel VOUS dans le texte, alors autant que je m'habitue maintenant!

    Et si je choisissais un autre thème? Après, tout, je pourrais faire une parodie du thème. Comme:

    «Pensées d'un matin:

    Beep-beep-beep.
    Cette foutue alarme! Sept heures. Il faut vraiment que je me lève, ou alors je ne pourrais jamais arriver à temps au collège! Déjà deux retards non justifiés, je sais qu'au troisième, j'aurai une heure de retenue. Ou alors, je pourrais...»

    Mince! Je ne pourrais quoi? Aucune imagination. Et ça ne m'était jamais arrivé, ce vide dans mon esprit, cette impasse, cette malchance de ne pas savoir quoi écrire. L'inspiration m'était toujours naturelle! Est ce que j'aurai perdu ce talent? Est ce que je ne pourrais plus écrire? L'angoisse me retient. Je sais qu'écrire une poésie a toujours été plus simple qu'un texte en prose, pour moi, mais tout de même! Peut être qu'écrivaine ne sera pas mon métier, plus tard... Parce que je n'ai plus l'imagination... C'est triste, non ? Je me sens vide, sans cette créativité qui m'anime, d'habitude. Je me sens vide sans cette deuxième part de moi, sans l'écriture.

    Ou alors, c'est un signe de mon cerveau, qui m'ordonne d'aller dormir. C'est possible aussi.


  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juin 2016 à 17:38

    Hihi, pour quelqu'un qui n'avait pas d'inspiration, c'est quand même pas mal, non ? Amusant, ironique, moi j'aime bien ! Et rassure-toi le manque d'inspiration (le vrai manque) c'est bon signe, ça veut dire que quelque chose de chouette va venir. On parie ?

    Bien amicalement

    Danielle

      • Lundi 27 Juin 2016 à 18:42

        Merci beaucoup!

         

        Et officiellement, je n'avais pas d'inspiration. Je n'ai fait que retranscrire mes pensées... Et oui, j'ai écrit un poème que je trouve super bien, autour de Salut les Geeks 99... Je sais pas si tu connais... Tu veux le lire? Je te l'envoie par MP, si tu veux...

    2
    Mardi 28 Juin 2016 à 15:41

    Volontiers, c'est super gentil !

    Bises. Danielle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :